Avoir eu Grande Fillâtre dans ma classe l’an dernier était une belle chose. Mais les Terminales ont pour vocation d’avoir leur bac et de filer ensuite vers d’autres horizons…

Alors papa maman lui ont trouvé un bel appartement. Je n’en ai vu que des photos, mais sa plus notable caractéristique semble bien être sa jolie couleur bleue…

Alors voilà que dans nos deux maisons, on se met à faire l’inventaire de tout ce qu’on n’est pas obligé d’acheter, et de tout ce qui va manquer, et qui de papa ou de maman s’occupe de quoi. Moi, quand on m’offre au lycée sac de courses, torchon et tablier, décorés cela va sans dire de merveilleux dessins d’enfants avec leur prénom en dessous, je ne refuse pas, non : je pense à ma belle-fille.

Et en rentrant à la maison, du coup, eh bien je dilapide un peu de mon temps - mais avec quel plaisir - à chiner tiroirs et cartons, à trier les couverts pour tenter d’assortir un minimum, selon des critères secrets, le disparate de nos deux ménagères réunies, - tout en communiquant par sms avec la maman, ce qui reste une des choses qui me font le plus de bien ! - et puis finir par dénicher, trouvaille inespérée, sept grands verres encore emballés dans leurs pages de Politis, sept grands verres dont j’avais oublié non seulement l’existence mais aussi la jolie couleur… bleue !